The National Parcs

The National Parcs


THE NATIONAL PARCS Timbervision Les membres de The National Parcs (les vétérans du renommé groupe montréalais Freeworm) reviennent d'une promenade en forêt avec comme trophée de chasse un album hybride qui est un véritable hymne à la nature sauvage. Nés dans les recoins du Québec, du Malawi et de la Colombie-Britannique, les trois jeunes hommes ont grandi dans les rues de Montréal, bourdonnantes de tous les accents de la planète. Sur ce CD-DVD révolutionnaire, ils se dépouillent de l'inutile pour retourner à leurs racines enfouies dans les bois. La nature se transforme en studio et leurs chansons prennent vie grâce à des sources sonores et visuelles entièrement naturelles : une hache qui fend une bûche, le sable qui coule entre les doigts, un coup d'aviron, des gouttes d'eau. Ils ont commencé en traînant leurs caméras et leurs microphones dans la profondeur des forêts autour d'eux, mais c'est le grime, le hip-hop, l'afrobeat, le baile funk, l'American Spirituals et le blues malien qui ont « formé » leurs oreilles. Les membres du groupe se sont progressivement greffés aux concerts de Freeworm, dès 2001. Déjà à cette époque, ils éprouvaient de la fascination pour les rythmes exotiques et syncopés issus des bruits d'érablières et de canots sur l'eau. Montréal a découvert cette année-là leur expérience scénique alliant échantillonnage de son et d'images: leur prestation au Club Soda lors du festival Montreal Electronic Groove leur a d'ailleurs mérité le MIMI du meilleur spectacle de l'année. Après deux albums de Freeworm, le partenariat s'officialise sous le nom de The National Parcs. Ce fin mélange de l'anglais et du français, dans le nom même du groupe, évoque évidemment la biodiversité de leurs sources d'inspiration. De l'hiver au printemps suivant, le groupe est sorti des sentiers battus pour échantillonner la matière première de Timbervision. À des kilomètres du studio le plus proche, ils ont découvert des ambiances et des échos différents de tout ce qu'on pouvait trouver en ville. Sur le DVD, on entend et on voit les trois homo sapiens dans leur environnement en train de frapper avec des baguettes ou de sauter sur leur « quatre roues ». L'album de The National Parcs rappelle que la liberté se retrouvera toujours au coeur de la nature… humaine. Que tout le monde à se joigne à la fête et fasse en sorte qu'elle ne se termine jamais !... tel est le message de Timbervision, enregistré et fil...

Related Artist

Top Tracks

© 2018 Fluzic.com